English version
Stéphanie Chevrel

Stéphanie Chevrel

Fondateur de l'Observatoire de l'Information Santé
Co-fondateur et Directeur général de Capital Image, agence de Relations publiques et Relations médias santé

 

Au coeur de l'info santé

Journaliste dans la presse médicale et santé grand-public, puis en charge de la réalisation d'événements dans l'univers économique et politique, Stéphanie Chevrel fonde son agence de Relations publiques et Relations médias en 1988.

En 2002, elle crée la marque Capital Image avec Gaël de Vaumas pour intégrer les approches corporate et digitale à son savoir-faire reconnu en Relations publiques santé.

Toujours avec une longueur d'avance sur les évolutions de son métier, Stéphanie Chevrel a su sortir de l'univers traditionnel de la communication santé et mener avec audace les projets qui lui ont été confiés par des clients fidèles et toujours plus nombreux, et récompensés par les prix les plus prestigieux.

Elle a mené avec l'Argus de la presse une grande enquête sur "Les nouvelles pratiques du journalisme santé" (2015) et créé, avec le soutien de la chaire santé de Sciences Po, l'Observatoire de l'Information Santé.
L'objet de l'Observatoire de l'Information Santé est de fédérer  une communauté de journalistes, d'acteurs de la santé publique et de professionnels de l'information capables de mobiliser et d'alerter rapidement en cas de dérive médiatique dans le but de garantir une information santé de qualité. Une plateforme Internet et un compte Twitter ont été créés en 2016 : plus de 60 ITW d'acteurs de l'information et de la communication sont ainsi visibles sur le site. Plus de 2 000 abonnés suivent et animent le compte Twitter @obsinfosanté.

Aujourd'hui, expert en information et communication, elle forme les responsables d'institutions, d'associations et d'entreprises aux nouveaux médias et anime des conférences sur l'évolution des nouvelles pratiques du journalisme et du traitement de l'information santé dans les médias et sur les réseaux sociaux.
Elle enseigne dans différents MBA et Executive Master.
Pionnière de l'utilisation d'Internet et des nouveaux médias dans la santé, @s_chevrel figure au top ten des e-influenceurs santé.

Stéphanie Chevrel a conçu avec l’IFOP, pour les 25 ans de l’agence, trois enquêtes : "Les Français et l'info santé" (2013) - "Les Français, la peur de la maladie et l'hypocondrie" (2014) - "Les Français, la Bonne Année et la Bonne Santé" (2015).
Elle a organisé une Matinale à la FNIM, en 2017, avec l'Observatoire de l'Information Santé un débat animé par des journalistes santé grand public « Peut-on encore croire en l'information médicale et scientifique ? » au cours duquel elle a présenté « Cancer et hasard. Une dérive médiatique passée au crible » ; et en 2014, une conférence-débat "Malades, mécecins, journalistes : qui informe qui ?". Elle avait co-organisé en 2012, au Palais du Luxembourg, l'Agora Santé Syntec sur le thème "Y a-t-il des limitations éthiques à la communication santé" .

columbia promo 2015Stéphanie Chevrel est diplômée de l'Institut Français de Presse (IFP) et de Sciences Po. Elle a suivi le programme Strategic Communication: International Perspectives” Course de l’Université de Columbia, New York City (2015).
Publication : Cancer et hasard. Une dérive médiatique passée au crible. Les Tribunes de la santé 2016/4 (n°53), Presses de SciencesPo.

Stéphanie Chevrel est membre de la FNIM (Fédération Nationale de l'Information Médicale) et membre fondateur du YEO France (Young Entrepreneurs Organization).

Avec plus de 15 000 followers, le compte @s_chevrel fait partie du top ten des e-enfluenceurs santé.

Faits marquants :

1978 à 1980, Stéphanie Chevrel est journaliste dans la presse médicale et santé grand public

1980, elle intègre le groupe Bossard, aujourd'hui Cap Gemini, et développe la filiale RP.

1988, elle fonde son agence de Relations publiques économique et santé.

1992, elle collabore avec les cabinets de Jacques Delors, Valéry Giscard d’Estaing et Giovanni Agnelli pour l'AUME (Association pour l'Union Monétaire de l'Europe) en organisant des conférences au Parlement Européen à Strasbourg, au Luxembourg et à Bruxelles pour le lancement de l'Euro.

2000, elle se tourne vers l’international et est accréditée par le réseau des Young Présidents' Organization, YPO.

2001, elle lance le premier site Internet dédié à l’information des journalistes santé.

2002, elle s’associe à Gaël de Vaumas pour créer l’agence Capital Image, agence de Relations publiques et Relations médias santé.

2010, elle signe un partenariat exclusif avec l'agence d'information presse Press Tv News et avec la chaine Acteurs de santé qui propose plus de 1 000 interviews de responsables de la santé, en libre accès, sur internet.

2015, elle crée l'Observatoire de l'Information Santé avec le soutien de la chaire santé de Sciences Po.

2002 à aujourd’hui, elle dirige l’agence Capital Image, dont le credo est de : « bousculer les idées reçues et faire évoluer les comportements en matière de santé ».

Capital Image est ainsi à l’origine de nombreuses campagnes de sensibilisation et de dépistage auprès du grand public qui ont bénéficié de l'appui des parties prenantes, d’une forte médiatisation et d’un important relais sur le web à travers les réseaux sociaux grâce notamment aux web-TV, l'une des spécialités de l'agence. Avec plus de 25 prix en 10 ans, Capital Image est l’agence de Relations publiques santé la plus primée pour sa réflexion, sa créativité et son efficacité.

 


Voir le site www.capitalimage.net Voir le site www.acteursdesante.fr